Inuktitut Tusaalanga Learn Inuktitut / Apprendre l’inuktitut

Qui sommes-nous?

Les programmes d’Inuktitut langue seconde de Pirurvik offrent une approche innovatrice de la maîtrise de la langue inuit. Notre enseignement cible l’inuktitut tel qu’il est parlé dans les situations du quotidien. À l’issue du premier cours, les participants sont en mesure de sortir et d’appliquer immédiatement ce qu’ils ont appris.

La formation offerte par Pirurvik tire sa force de son équipe dynamique d’enseignants en langues. Leurs compétences exceptionnelles en inuktitut sont complétées par l’expérience acquise en travaillant auprès d’apprenants en langue seconde, et de leur connaissance des difficultés de communication que l’on peut rencontrer sur le lieu de travail au Nunavut.

Le site Internet Tusaalanga comporte de nombreuses ressources que nous utilisons dans nos programmes d’apprentissage. Les ressources audio qu’il comprend constituent un outil précieux pour aider les apprenants à maîtriser la prononciation.

La formation en langue n’est qu’un aspect des efforts fournis par Pirurvik pour accroître le recours à l’inuktitut dans chaque aspect de la vie quotidienne. Nous sommes une compagnie basée au Nunavut, qui offre son expertise à des organismes gouvernementaux, issus des revendications territoriales ou des organismes d’affaires, dans les domaines de la formation en langue et culture, du développement terminologique et de l’utilisation de l’inuktitut dans les technologies de l’information et de l’Internet.

La mise au point de Tusaalanga n’aurait pas été possible sans les efforts et la contribution de :

Chris Douglas, Eva Aariak, Mary Ekho Wilman, Leena Evic, Gavin Nesbitt, Jeela Palluq, Myna Ishulutak, ainsi que l’équipe de travailleurs assidus de Web Networks. Nous voudrions remercier Carole Cancel pour la traduction qu'elle a fait pour la version française du site web.

Pirurvik voudrait aussi remercier le Ministère de la Culture, de la Langue, des Aînés et de la Jeunesse et le Ministère du Patrimoine canadien qui ont appuyé le développement de la version française de Tusaalanga.