2 Qanuippisik?

Dialogue: Comment t'appelles-tu?

Maina:
Unnusakkut.ᐅᓐᓄᓴᒃᑯᑦ. Bon après-midi.
Taiviti:
Unnusakkut. ᐅᓐᓄᓴᒃᑯᑦ. Bon après-midi.
Maina:
Kinauvit? ᑭᓇᐅᕕᑦ?Comment t'appelles-tu?
Taiviti:
Uvanga? ᐅᕙᖓ?moi?
Maina:
ii, ivvit. ᐄ, ᐃᕝᕕᑦ.Oui, toi.
Taiviti:
Taivitiujunga.ᑕᐃᕕᑎᐅᔪᖓ. Je m'appelle Taiviti.
Maina:
Asu. Unali kinauva?ᐊᓱ. ᐅᓇᓕ ᑭᓇᐅᕙ? Ah oui? Et lui, qui est-ce?
Taiviti:
Una Jaani. ᐅᓇ ᔮᓂ.Voici Jaani.
Maina:
Tunngasugitsik.ᑐᙵᓱᒋᑦᓯᒃ. Bienvenue (à vous deux).
Taiviti:
Tunngasuppuguk. ᑐᙵᓱᑉᐳᒍᒃ.(réponse pour "tunngasugitsik")

Vocabulaire

Grammar

questions

L’inuktitut présente une série d’affixes qui sont utilisés seulement pour poser des questions. Pour poser une question, on ajoute l’un de ces affixes à la fin du verbe. L’affixe qui est utilisé se modifie en fonction de qui est le sujet du verbe.
nirivit? niriva?
Es-tu en train de manger ? Est-il en train de manger ?
Les affixes qui sont utilisés pour poser des questions changent aussi, en fonction de la dernière lettre du radical du verbe auquel ils sont ajoutés. On fait cela pour faciliter la prononciation. Tout d’abord, les affixes qui sont utilisés pour les verbes finissant par des voyelles.
tukisi- comprendre
tukisivunga? Est-ce que je comprends ?
tukisivit? Est-ce que tu comprends ?
tukisiva? Est-ce qu'il/elle comprend ?
tukisivinuk? Est-ce que nous (2) comprenons ?
tukisivita? Est-ce que nous (3+) comprenons ?
tukisivisik? Est-ce que vous (2) comprenez ?
tukisivisi? Est-ce que vous (3+) comprenez ?
tukisivak? Est-ce qu'ils/elles (2) comprennent ?
tukisivat? Est-ce qu'ils/elles (3+) comprennent ?
Si vous voulez poser une question à l’aide d’un verbe qui finit par q, utilise les mêmes terminaisons que celles ci-dessus, en replaçant le v par un q:
isiq- entrer
isiqqunga? Est-ce que j'entre ?
isiqqit? Est-ce que tu entres?
isiqqa? Est-ce qu'il/elle entre ?
isiqqinuk? Est-ce que nous (2) entrons ?
isiqqita? Est-ce que nous (3+) entrons ?
isiqqisik? Est-ce que vous (2) entrez ?
isiqqisi? Est-ce que vous (3+) entrez ?
isiqqak? Est-ce qu'ils/elles (2) entrent ?
isiqqat? Est-ce qu'ils/elles (3+) entrent ?
Si le verbe finit par toute autre consonne, fais ce qui suit :
  • remplace la consonne finale du verbe par un p
  • utilise les mêmes terminaisons que dans le tableau ci-dessus, en remplaçant le v par un p.
 

À titre d’exemple, utilisons le verbe sinik- qui signifie dormir. Dans le dialecte de South Qikiqtaaluk, on remplace le -k final des radicaux en -p avant ces terminaisons:

sinippunga? Est-ce que je dors ?
sinippit? Est-ce que tu dors ?
sinippa? Est-ce qu'il/elle dort ?
sinippinuk? Est-ce que nous (2) dormons ?
sinippita? Est-ce que nous (3+) dormons ?
sinippisik? Est-ce que vous (2) dormez ?
sinippisi? Est-ce que vous (3+) dormez ?
sinippak? Est-ce qu'ils/elles (2) dorment ?
sinippat? Est-ce qu'ils/elles (3+) dorment ?

pronoms personnels


Normalement en français, un verbe est accompagné d’un mot qui indique qui fait l’action :

Je mange Elle dort
Ils s’en vont


On appelle les mots surlignés ci-dessus des pronoms personnels.


Il y a des pronoms personnels en inuktitut, bien qu’ils ne soient pas utilisés autant qu’en français pour des raisons qui seront exposées plus bas. Les pronoms personnels sont :

je
uvanga
nous (2)
uvaguk
nous (3+)
uvagut
tu ivvit
vous (2)
ilitsik
vous (3)
ilitsi
il/elle/cela
una*
eux (2) ukua*
eux (3+) ukua*


* Surveille les trois derniers pronoms. Ceux que nous avons indiqués ici sont seulement quelques uns des nombreux pronoms utilisés en inuktitut pour parler d’une troisième personne. Les pronoms présentés ici peuvent seulement être utilisés lorsqu’une personne ou un objet est à proximité.

Il est important de se rappeler que les verbes en inuktitut indiquent toujours qui fait l’action par la terminaison verbale :

 

 nirijunga  siniktuq  aullaqtut


C’est pour cette raison que les pronoms personnels sont redondants et ne sont généralement pas utilisés avant les verbes.

Utilisez les pronoms personnels lorsque :
•    vous parlez d’une personne ou d’un objet sans utiliser de verbe
•    vous ajoutez un effet d’emphase

 Qanuinngittunga. ivvilli?    Je vais bien, et toi ?
 uvangalu qanuinngittunga.   Je vais bien (moi aussi).
Note ci-dessus l’utilisation des deux petits affixes : -li et -lu
On utilise -li dans une conversation pour changer la personne ou l’objet dont on parle :
 ilitsilli?  Et vous deux alors ?
 unali?
 Et cela alors ?
-lu est un affixe qui signifie « et ». On l’ajoute à un pronom personnel lorsque on veut réaffirmer quelquechose qui a été dit précédemment.
 Piita :
 uirngaqtunga
 J’ai sommeil.
 Ani :  uvangalu, uirngaqtunga.  Moi aussi, j’ai sommeil.



Lorsqu’on ajoute –li et –lu à des pronoms personnels qui finissent par k ou t, alors les consonnes finales deviennent l :


 ivvit + lu =  ivvillu
 toi aussi
 ilitsik+ li =  ilitsilli 
 Et vous deux alors ? 
 uvaguk + li =  uvagulli  Et nous deux alors ?
 uvagut + lu =
 uvagullu  nous (3+) aussi