12 Ulluit taqqillu

Dialogue: Est-ce que tu travailles aujourd'hui?

La traduction française du dialogue n'est pas encore disponible.

Ilisapi:
Unnusa iqqanaijarniaqqit? ᐅᓐᓄᓴ ᐃᖅᑲᓇᐃᔭᕐᓂᐊᖅᑭᑦ?Are you working this afternoon?
Juana:
Aaggai, unnusa iqqanaijajjaanngittunga. ᐋᒡᒐᐃ, ᐅᓐᓄᓴ ᐃᖅᑲᓇᐃᔭᔾᔮᙱᑦᑐᖓ.No, I am not working this afternoon.
Ilisapi:
Ullaaq iqqanaijaqqauvit? ᐅᓪᓛᖅ ᐃᖅᑲᓇᐃᔭᖅᑲᐅᕕᑦ? Did you work this morning?
Juana:
Aagga ullaaq iqqanaijaqqaunngittunga.ᐋᒡᒐ ᐅᓪᓛᖅ ᐃᖅᑲᓇᐃᔭᖅᑲᐅᙱᑦᑐᖓ.No, I didn't work this morning.
Ilisapi:
Summat? ᓱᒻᒪᑦ?Why not?
Juana:
Ullaaq aanniavimmiiqqaugama. ᐅᓪᓛᖅ ᐋᓐᓂᐊᕕᒻᒦᖅᑲᐅᒐᒪ. I went to the hospital this morning.
Ilisapi:
Aanniagaviit? ᐋᓐᓂᐊᒐᕕᑦ? Are you sick?
Juana:
ii, niaqunngujunga, suli qauppat iqqanaijajjaalaanngittunga. ᐄ, ᓂᐊᖁᙳᔪᖓ. ᓱᓕ ᖃᐅᑉᐸᑦ ᐃᖅᑲᓇᐃᔭᔾᔮᓛᙱᑦᑐᖓ. Yes, I have a headache. I won't be working tomorrow either.
Ilisapi:
Asu. ᐊᓱ. Oh, dear.

Vocabulaire

Grammar

futur

L’une des manières de formuler le futur en inuktitut, est d’insérer l’affixe -niaq entre le verbe et le sujet de la phrase:

Suvit?

Suniaqpit?

Qu’est-ce que tu fais ?

Qu’est-ce que tu vas faire ?



nirijunga

niriniaqtunga

Je mange

Je vais manger

Lorsque -niaq- est ajouté au radical d’un verbe finissant par q, le q devient r.

kaapituq + niaq + tunga =

kaapiturniaqtunga.


Je vais boire du café.

Lorsque -niaq- est ajouté à un radical finissant par T, le T final devient N.

tavvaniit + niaq + tuq =

tavvaniinniaqtuq


Il sera là.

Le double N ci-dessus n’est pas une excentricité qui relève simplement de l’orthographe. En prononçant ce mot, il faut tenir le son N deux fois plus longtemps qu’on le ferait pour un N seul.

À Iqaluit, -langa- est un affixe qui est le plus souvent utilisé pour évoquer un évènement du futur immédiat.

Ullumi aullalangajuq

Il quitte la ville aujourd’hui.

-laaq- est un autre affixe que l’on utilise pour parler du futur. Alors que -niaq désigne quelque chose qui va se produire dans un futur très proche, -laaq se situe un peu plus loin dans le futur.
Arvialiarniaqtunga Arvialialaaqtunga

J’irai à Arviat (plus tard, ce jour-là)

Je vais aller à Arviat (à un moment donné, dans le futur).
 
takuniaqpugut takulaarivugut
À tout à l’heure. à plus tard/ à bientôt
 
pinasuarusiulaaqtumi la semaine prochaine

 

Si -laaq- est ajouté à un radical qui finit par une consonne, la dernière consonne est supprimée.

aullaq + laaq + tuq =

aullalaaqtuq.


Il quittera la ville.

On utilise la terminaison –qqat pour évoquer des évènements qui auront lieu dans le futur.

qattimuuqqa?

Quelle heure est-il ?

qattimuuqqat?

Quelle heure sera-t-il ?


Uamuuqqat.

À une heure. (littéralement, quand il arrivera à une heure)

L'AFFIXE -JJAA-
Enfin, quand on utilise le futur, il existe une forme particulière pour la voie négative. Ceci implique l’ajout de l’affixe -jjaa- juste avant l’affixe négatif -nngit- :
 qainiaqtuq
 Il va venir.
 qaijjaanngittuq  Il ne va pas venir.
   
 Unnusa iqqanaijarniaqtunga.   
 Je vais travailler cet après-midi.
 Unnusa iqqanaijajjaanngittunga.  Je ne travaillerai pas cet après-midi.

passé

On utilise ces affixes en inuktitut pour indiquer qu’un évènement s’est produit dans le passé. L’affixe que l’on utilise dépend du moment où l’évènement s’est produit dans le passé.


On utilise l’affixe -rataaq- pour décrire des actions qui se sont déroulées dans le passé immédiat (dans l’heure qui précède).

 isirataaqtuq 
 Elle vient juste d’entrer.
 tikirataaqtugut  Nous venons juste d’arriver.

-qqau- est un affixe que l’on utilise pour decrire des actions qui ont eu lieu plus tôt dans la journée.

Uqaalaqqaujuq.

Il a telephoné tout à l’heure.

Angirraqqaujunga.

Je suis rentré à la maison (plus tôt ce jour-là).

 

Lorsqu’on ajoute -qqau- à un radical qui finit par une consonne, la dernière consonne est supprimée:

Tikik + qqau + juq

tikiqqaujuq

Il est arrivé.

-lauq- est utilisé pour décrire des actions qui ont eu lieu hier ou dans un passé relativement proche.

Ippassaq tuktulialauqtuq.

Hier, il est allé à la chasse au caribou.

 

-lauq- supprime aussi la sernière consonne quand il est ajouté à un radical qui finit par une consonne.

Jalunaimuulauqtunga.

Je suis allé à Yellowknife.

 

Note la façon dont -lauq- apparaît dans ces expressions :

pinasuarusiulauqtumi

la semaine passée

taqqiulauqtumi

le mois dernier

Pour des évènements qui ont eu lieu dans un passé plus lointain, ou si on reste imprécis quant au moment où quelquechose s’est produit, on utilise l’affixe -lauqsima- :
 Aatuvaamiutaulauqsimajunga.  J’habitais à Ottawa.
 Iglulimmilauqsimaviit?   Es-tu déjà allé(e) à Iglulik?

 

Note que lorsqu’on ajoute un affixe quelconque à un radical qui finit par une consonne, alors la consonne finale disparait.