1 Tunngasugit

Dialogue: Bienvenue

Riita:
Tunngasugitᑐᙵᓱᒋᑦ. Bienvenue.
Taiviti:
Tunngasuppunga.ᑐᙵᓱᑉᐳᖓ. (Réponse pour 'tunngasugit.')
Riita:
Inuktituusuunguvit?ᐃᓄᒃᑎᑑᓲᖑᕕᑦ? Est-ce que tu parles inuktitut?
Taiviti:
ii, mikijumik. ᐄ, ᒥᑭᔪᒥᒃ.Oui, un peu.
Riita:
Riitaujunga. Kinauvilli?ᕇᑕᐅᔪᖓ. ᑭᓇᐅᕕᑦ? Je m’appelle Riita. Et toi, quel est ton nom?
Taiviti:
Taivitiujunga.ᑕᐃᕕᑎᐅᔪᖓ. Mon nom est Taiviti.

Vocabulary

...ujunga.
Je m'appelle...
Aatuvaa
Ottawa
Aatuvaamiutaujunga
originaire d'Ottawa (Je suis...)
Iqalummiutsajaujunga
originaire d'Iqaluit (je suis...)
Panniqtuuq
Pangnirtung
anijuq
s'en va; sort (il/elle...)
ii
oui
inuktituusuungujunga.
inuktitut (je parle...)
inuktituusuunguviit?
inuktitut (Est-ce que tu parles... ?)
isiqtuq
entre (elle/il...)
ivvilli?
et toi ?
kinauva?
Quel est son nom ?
kinauvit?
Quel est ton nom ?
mikijumik
peu (petit...)
namimiutauvit?
D'où es-tu?
namimiutsajauvit?
D'où es-tu originaire ?
nirijunga
mange, je...
nirijuq
mange, elle/il...
nirijutit
manges, tu...
pisuttuq
marche (il/elle...)
siniktuq
dort (il...)
titiraqtuq
écrit (il...)
uqalimaaqtuq
lit (il...)

Grammar

structure de base de l'inuktitut

En français, l’unité de base du sens c’est le mot. Chaque mot (en général) exprime une idée distincte :

Le chien dort sous l’arbre

 

En inuktitut, les unités de base du sens ce sont les radicaux et les affixes.

 

Les radicaux impliquent un vocabulaire simple et apparaissent toujours au début des mots en inuktitut. En voici quelques exemples:

 
niri- aullaq- tupiq
manger quitter la ville la tente
Les affixes sont rattachés à la fin des radicaux et d’autres affixes. Ils ne peuvent jamais se trouver au début d’un mot. Voici trois exemples d’affixes :
-tunga -tutit -tuq
je tu il ou elle
Si l’on ajoute ces affixes au même radical, on obtient des significations différentes :
aullaqtunga aullaqtutit aullaqtuq
je pars tu pars elle part

 

...et si l’on y ajoute l’affixe -lauq-, qui marque le passé, on obtient :

aullalauqtunga aullalauqtutit aullalauqtuq
je suis parti tu es parti il/elle est parti
Parce que l’on peut assembler toute une série d’affixes à la chaîne, on peut utiliser un seul mot en inuktitut pour exprimer quelque chose qui, en anglais, prendrait toute une phrase.

 

qangatasuukkuvimmuuriaqalaaqtunga Je vais devoir me rendre à l’aéroport.

sujet du verbe

En inuktitut, on indique qui fait une action à l’aide de l’affixe qui apparait (normalement) à la toute fin du verbe :

nirijunga Je mange.

 

Pour faciliter la prononciation, quand on ajoute –junga à un radical qui finit par une consonne, lej devient t :

uqalimaaqtunga Je lis.

 

Voici une liste de terminaisons verbales qui indiquent qui est le sujet:

nirijunga Je mange.
nirijutit Tu manges.
nirijuq Il/elle mange.
nirijuguk Nous mangeons tous les deux.
nirijugut Nous (trois ou plus) mangeons.
nirijusik Vous mangez tous les deux.
nirijusi Vous (trois ou plus) mangez.
nirijuuk Ils mangent tous les deux.
nirijut Ils (trois ou plus) mangent.

 

N’oublie pas : le j de toutes les terminaisons devient t lorsqu’ils sont ajoutés à un radical qui finit par une consonne.

isiqtuq Il entre.

to be

THE VERB 'TO BE'

In its simplest form, the verb “to be” is expressed with the affix –u.  It normally appears right before the subject ending:

Piita Peter
Piita + u + junga = Piitaujunga I am Peter; My name is Peter.

When –u is added to a root that ends in a k or a q, it deletes the final consonant:

inuk Inuk
inuk + u + junga =    inuujunga    I am Inuk.
inuujuq He is alive.

 

Remember: In Inuktut, you will almost never find more than two vowels in a row. So, if you delete the final consonant, and find that you already have two vowels, you have to use the affix -ngu- instead of -u-.  This makes pronunciation easier:

pinnguaq toy; game
pinnguaq + u + juq = pinnguangujuq It is a toys; someone's playing with it.

               
Adding –u to names coming from other languages like English, can sound quite awkward in Inuktut.  If such a name ends in a vowel, it usually isn’t a problem:

Aimi Amy
Aimi + u + junga = Amiujunga My name is Amy.

 

But if the name ends in a consonant, Inuktut speakers will usually change –u to –ngu, again to make pronunciation easier:

Charles + u + junga = Charles-ngujunga. My name is Charles.